Un sport de combat

Choi-Hong-Hi.jpg

D’origine coréenne, le Taekwondo veut dire « voie du pied et du poing ». Il a été inventé par Choi Hong-Chi (cf photo à droite) et a été présenté lors des J-O de Séoul en 1988 et au Barcelone en 1992. Ce n’était qu’en 2000, lors des Jeux olympiques de Sydney, que cet art est devenu officiellement sport olympique. Depuis l’année 2000, il est de plus en plus pratiqué dans divers pays tels que la France ou le Viet Nam.

Hormis les performances physiques et l’efficacité, l’esthétique des mouvements est également l’un des plus grands atouts du taekwondo.

Les compétitions sont des occasions pour les participants de montrer leur maîtrise des mouvements les plus spectaculaires et d’échanger des expériences aussi bien avec leurs adversaires que les spectateurs.

Des bienfaits à plusieurs niveaux

La pratique du taekwondo permet d’exploiter la souplesse, le tonus musculaire, la capacité de concentration.

En d’autres termes, il est bénéfique pour la santé en général. Il faut savoir que les entraînements se basent sur le mental, le physique et le spirituel. Ils permettent aux débutants tout comme aux avancés d’ailleurs de développer une certaine robustesse au niveau psychique et mental ainsi qu’une excellente santé. Les taekwondoistes se démarquent par leur politesse envers les aînés et les maîtres, la courtoisie, le respect, la loyauté, l’honnêteté et la sincérité.

L’acquisition de ces nombreuses qualités ne peut se faire qu’avec des années d’entraînement et une volonté de fer.