Les disciplines

L’ITF organise de nombreuses compétitions dans le monde afin de valoriser les techniques du Taekwondo. Les tournois sont composés de quatre disciplines. La première est le combat libre où les concurrents s’échangent des coups de pied et des coups de poing contrôlés.

Dans ces combats de light contact, il est interdit de porter des coups avec les extrémités des membres au dessous de la ceinture. L’utilisation de la tête, du coude et des genoux est également interdite. La seconde discipline est le poomse. Appelée tuls ou formes, cette phase de la compétition permet aux concurrents de montrer leur maîtrise des différents mouvements en mimant un combat devant un jury. Cette étape est essentielle pour les apprenants souhaitant monter en grade. Après les tuls, il y a la compétition de casse, une vraie démonstration de force.

Cette épreuve consiste à briser des plaques en bois à l’aide d’un coup de poing et de pied. Semblable à la compétition de cassage, la dernière partie du tournoi appelée technique spéciale consiste à atteindre une cible située en hauteur à l’aide de différentes techniques.

Compétitions WTF

Depuis l’entrée officielle du Taekwondo aux JO en 2000, de nouvelles règles de compétition ont fait leurs apparitions afin de rendre les combats plus agréables à regarder. En 2009, la fédération a mis en place de nouveaux plastrons permettant de compter les points automatiquement lors des tournois.

L’arbitrage vidéo a été également intégré durant cette année avec le port obligatoire de casque, de protège-dent, d’avant-bras et de gants. Les nouvelles règlementations ont également défini les dimensions de l’aire de compétition à 8m x 8m. Les rounds, quant à eux, sont au nombre de trois pour 3 minutes chacun.