Un rendez-vous à ne pas manquer

Du haut de son 1.78 m, Georges Saint-Pierre est l’une des grandes stars du MMA. Il domine les poids welters de la plus grande organisation de combat libre du monde, l’Ultimate Fighting Championship. Champion du monde dans cette catégorie, une blessure au genou contractée à l’entrainement l’a tenu éloigné de L’Octogone pendant près de 18 mois. Il s’est gravement déchiré le ligament croisé antérieur qui lui a valu de passer sur la table d’opération le 13 décembre 2011. Il devait pourtant rencontrer l’américain Carlos Condit le 29 octobre à Las Vegas dans le cadre de l’UFC 137.

Plus fort qu’avant ?

Le grand retour de Georges Saint-Pierre est programmé pour le 17 novembre prochain. Il rencontrera le même Carlos Condit, mais cette fois au Centre Bell à Montréal pour l’UFC 154. S’entrainant désormais la majeure partie du temps au Tristar, un gymnase tout près de l'autoroute Décarie, celui qu’on surnomme Rush ne sillonne plus le monde entier pour préparer ses combats. Lors d’une séance d’entrainement public, il a indiqué qu’il en avait fin avec les voyages incessants qui lui faisaient perdre beaucoup d’énergie.

En effet, avant sa blessure, GSP avait l’habitude de se rendre au Nouveau-Mexique ou encore à Los Angeles pour parfaire sa préparation. Aujourd’hui, il faut savoir qu’il est un nouvel athlète. Cet évènement de sa vie lui a permis d’apporter des changements dans son mode de vie. Le 17 novembre, il va donc mettre sa ceinture en jeu. Pour ce combat, et comme à son habitude, Georges Saint-Pierre s’est offert un entrainement sur mesure. Comme Carlos Condit est très fort dans le combat debout, le champion québécois s’est beaucoup préparé avec des spécialistes de muay thaï. Malgré sa longue absence, GSP fait toujours figure de favori. Il a d’ailleurs indiqué aux journalistes que ses jambes sont plus fortes qu’avant. Condit est prévenu…