Le combat libre gagne du terrain aux États-Unis. Après avoir intégré plusieurs règles afin de protéger les combattants et le rendre plus accessible au grand public, cette discipline appelée mixed martial art (MMA) est devenue très populaire dans le pays, tellement populaire que les combattants s’y mettent de plus en plus tôt.

Ainsi, des tournois pour enfants âgés d’environ 10 ans sont organisés régulièrement. Pourtant, il y a encore une vingtaine d’années, les tournois de MMA symbolisé par l’Ultimate Fighting Championship se sont vus interdits dans plusieurs États. Le sénateur républicain John McCain qui avait mené le mouvement anti-UFC a qualifié la discipline de combat de coqs humains. Force est de constater que les "coqs" sont aujourd’hui très jeunes.

Un sport comme un autre

Relayés par les chaînes de télévision payantes, ces tournois sont suivis par des millions de personnes. Dans certaines compétitions, les combats en lieu dans une cage. Il existe cependant beaucoup de parents qui n’hésitent pas à inscrire leurs enfants dans les fight club. Pour ces derniers, le MMA est un sport de combat comme un autre.

Selon Matthew Douglas qui dirige deux clubs aux États unis et dont le fils fait du free fight, les enfants s’amusent beaucoup en faisant du combat libre. Ainsi, de plus en plus de parents américains voient dans le MMA une alternative aux autres sports.