La fin en janvier

Les rumeurs vont bon train quant à une possible dissolution de l’organisation Strikeforce et ce n’est pas le report du gala du 3 novembre qui va faire taire les on-dit. En effet, l’évènement a été repoussé en janvier à cause d’une blessure contractée par Frank Mir quelques semaines avant son combat contre Daniel Cormier.

De plus, le champion des poids moyens Luke Rockhold qui devait défendre son titre contre Lorenz Larkin s’est blessé au poignet. La situation est telle que les amateurs de MMA commencent à se demander si Strikeforce n’est pas sur le point de fermer ses portes. Il faut savoir que l’organisation n’a annulé aucun évènement en 12 ans. Le président de Strikeforce Scott Coker a toutefois fait savoir que le gala de janvier mettra en scène deux combats de championnats sans apporter plus de précision.

Strikeforce en quelques mots

Pour rappel, Strikeforce est une organisation créée en 1985 connue pour la promotion de combat MMA. Elle a été rachetée en mars 2011 par la maison mère de l’Ultimate Fighting Championship, Zuffa. Strikeforce s’est lancé dans l’organisation de free fight en 2006 avec le duel entre Franck Shamrock et Cesar Gracie.

Comme en UFC, les combats ont lieu dans une cage octogonale grillagée et se déroulent en 5 rounds de 5 minutes en championnat. Les combattants sont subdivisés en 5 catégories de poids. Parmi les plus célèbres, on a Kevin Randleman ou encore Mike Kyle.